Carnet épicurien

Not all those who wander are lost, not everything that is gold glitters

Lire en voyage, partie 1

Lire en voyage, partie 1
Comment faire pour lire en voyage sans que ma valise ne pèse trois tonnes et demi ?

Telle est la question ! Dans les prochains articles, je vais vous donner mes petites astuces pour continuer à lire en voyage, sans devoir choisir entre vos vêtements et votre bibliothèque !

Depuis plusieurs années, j’ai la chance de voyager très régulièrement parfois pour de longues périodes. J’adore les voyages au bout du monde, mais il faut bien avouer que pour aller au bout du monde (ou parfois juste au bout du RER B), ça prend un certain temps et qu’on peut très vite s’ennuyer.

Pour mon premier vol long courrier, un Paris-Pékin de 10h, je n’avais pas emmené de livre car ma valise était déjà lourde et je ne voulais pas m’encombrer sachant que je ne partais que deux semaines. J’ai cru mourir d’ennui car je n’avais même pas un bon film pour me distraire à l’aller (les films proposés par Air China n’étant pas les meilleurs à mon humble avis) et au retour, mon écran était tout simplement HS.

Tout ça pour dire que ma petite expérience Paris-Pékin, Pékin-Paris sans compter les heures de transports en Chine m’a servie de leçon. Quelques mois plus tard, je partais pour la Nouvelle-Zélande et l’Asie, sans date de retour prévue, avec seulement un sac à dos de 40L sur le dos. Autant dire qu’une fois le minimum vital (ou presque) casé tant bien que mal dans mon sac-à-dos, je n’avais plus de place pour un livre. J’ai juste emmené deux guides de voyage.

C’est à ce moment là que je me suis dit que ça serait quand même bien de trouver une solution pour pouvoir lire tout au long de mon voyage sans alourdir encore mon sac. C’est comme ça que j’ai fini par investir dans ma super liseuse, qui me suit littéralement partout depuis 3 ans.


Je vous présente : la Kobo Glo HD !

Je l’ai acheté en janvier 2016 pour 100€ si je me souviens bien. Elle fonctionne très bien, a une bonne autonomie de batterie et la luminosité de l’écran se gère très facilement.

C’est d’ailleurs une des caractéristiques que je préfère car ça permet de lire en plein soleil sans être gêné (contrairement à l’écran d’un smartphone) et également la nuit sans gêner personne (très utile si vous dormez en dortoir par exemple).

On peut également chercher la définition des mots en cliquant sur ceux qui nous intéressent, la liseuse ayant un dictionnaire intégré.

Quant à l’espace disponible, je vous mets au défi de remplir votre liseuse !  En tout cas, on peut largement mettre assez de livres dessus pour partir un long – très long – moment. De plus, elle lit tous les formats donc vous ne serez jamais embêtés par ce critère, ce qui est quand même un gros avantage ! C’est ce qui m’avait définitement fait choisir la Kobo par rapport à une Kindle qui ne lisait pas tous les formats.

Comme elle est vraiment légère et qu’elle ne prend pas de place, on peut l’emmener partout et tout le temps, même les fois où on ne sait pas trop si on aura le temps de lire ! Je l’ai déjà emmenée en randonné par exemple. Dans le métro parisien, elle m’a aussi beaucoup servie en heure de pointe quand il n’y a vraiment plus de place et qu’ouvrir un livre sans éborgner son voisin relève du défi.

Son point négatif, c’est qu’elle est parfois un peu lente quand je veux changer de page ou pour retourner au menu principal. J’imagine que les liseuses récentes ont moins ce problème.

Je sais que beaucoup de personnes peuvent être réticentes à utiliser une liseuse car elles aiment la sensation du papier, son odeur, et avoir de « vrais » livres en main. De mon côté, je n’ai eu aucun mal à passer à la liseuse et je n’ai jamais accumulé mes livres. Ceux que j’achète et que je garde en version papier sont mes livres préférés, mes indispensables ou ceux qui m’ont été dédicacés. Sinon, je lis soit sur ma liseuse, soit des livres que j’emprunte à la bibliothèque. Comme je déteste que mes livres soient abîmés, j’avoue que j’ai tendance à les lire uniquement chez moi si ce sont des livres papier…

A tous ceux qui hésitent encore à franchir le cap de la liseuse, je pense que c’est surtout une question d’habitude ! Et puis, rien ne vous oblige à lire beaucoup sur liseuse mais c’est un support qui peut être vraiment arrangeant notamment quand on se déplace beaucoup ! Un autre avantage si l’on est un gros lecteur, c’est que le prix des ebook est moins élevé que celui des livres papier, ce qui peut quand même faire une grosse différence dans un budget.

En ce qui me concerne, ma petite liseuse n’est pas prête de s’arrêter de faire le tour du monde ! Et vous, plutôt liseuse ou livre papier ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *